À la chasse aux couleurs de l’automne

Quelle grande ambition était celle de vous proposer le road trip automnal ultime. Celui qui vous synchroniserait parfaitement avec la panacée épique des couleurs des plus beaux endroits du Québec ET leur apogée respective.

Victime de notre témérité, la science nous attendait au détour pour nous ramener à l’ordre : semble-t-il qu’on ne peut jamais prédire avec certitude à quel moment et à quel endroit les couleurs jailliront et louvoieront. Encore une fois, c’est la nature dans tout le charme de son caractère imprévisible qui mène le bal et qui a le dernier mot. Maudit qu’on l’aime !

On a donc décidé de revenir aux bases et de vous révéler les autres secrets un-peu-moins-secrets de l’automne et de ses couleurs renversantes. En plus des façons de vous synchroniser autant que possible. Et des meilleures activités de la saison. Bref, tout ce que vous devez savoir.

Ne manquez pas non plus notre Top 10 des meilleurs endroits pour admirer les couleurs de l’automne afin de préparer votre route.

Pourquoi les feuilles changent-elles de couleurs

Les roses sont rouges, les violettes sont bleues et, à l’automne, le temps refroidit. Toutefois, c’est la baisse de luminosité, et non de la température, qui active le changement de couleur des arbres.

En effet, c’est la lumière du soleil qui agit sur le métabolisme de ces grands feuillus via la photosynthèse. Du printemps à l’automne, les cellules des feuilles débordent de chlorophylle : c’est elle qui leur confère leur couleur verte et leur permet d’absorber la lumière du soleil.

À l’automne cependant, la chute de luminosité ralentit âprement la synthétisation des matières organiques grâce à la lumière. C’est là que la chlorophylle cède la scène aux couleurs naturelles des feuilles, soit le jaune et l’orange. Chaque couleur est propre à chaque type de pigments (carotènes, xanthophylles, anthocyanines et autres mots du jour), et chacun d’eux a sa fonction précise. Le but ultime : se préparer pour l’hiver.

Le rouge, quant à lui, fait toutefois figure d’exception et demeure un mystère pour la science : on explique aisément comment il surgit, mais le pourquoi de sa raison d’être est un terreau fertile en hypothèses diverses.

Pourquoi on ne peut pas prédire avec précision le calendrier des couleurs

Les couleurs ne seraient donc jamais parfaitement synchronisées d’une année à l’autre, et cela, peu importe l’endroit. Cela s’explique par un cocktail de facteurs intangibles tels que la température des saisons, les précipitations, l’humidité des sols et l’ensoleillement.

Par exemple, si l’été 2020 nous a gâtés sur le plan du soleil sans trop de nuages, les couleurs du mont Rigaud (Montérégie) n’arriveront pas au même moment qu’à l’été 2019, lui qui a vu plus de pluie et des températures moins chaudes. Il en va de même pour la durée de ses couleurs et le moment de son apogée, ce fameux peak qu’on ne veut pas manquer.

Évidemment, les régions sur lesquelles le froid réapparaît le plus vite sont traditionnellement celles qui vont entamer le pas de la délicate valse teintée de l’équinoxe. L’hypothèse est aussi lancée que les régions plus sèches voient plus rapidement leurs feuilles faner, mais ça reste encore à confirmer. 

Finalement, et comme à l’habitude, le réchauffement climatique aime s’en mêler. Dans ce cas-ci, c’est en rompant l’équilibre biologique des arbres, rendant encore plus imprévisible l’apparition des couleurs à un endroit donné. Et cela en plus de ternir l’éclat et la longévité des couleurs saisonnières.

Pour être sûr de ne rien manquer…

La carte interactive de Tourisme Québec vous garde à l’affût de l’évolution des couleurs aux quatre coins de la province. Les mises à jour sont hebdomadaires.

C’est à ce jour le plus prodigieux des outils pour vous tenir informés et éviter toute déception au bout de la route, bien qu’il soit lui aussi vulnérable à la discrétion de Dame Nature.    


… mais vraiment ne rien manquer !

Les options pour admirer toute la palette de couleurs de la saison tout en bougeant sont nombreuses. En vélo, en kayak, en rando, en zodiac, en escalade ou en via ferrata, tous les ingrédients sont à votre portée pour mettre le nez dehors et profitez à fond de la saison de la moisson, des citrouilles et des chandails longs.

Pour vous inspirer davantage, allez à la rencontre des Ambassadeurs Club Aventure, des passionnés de plein air qui vous proposent une tonne d’activités pour (re) découvrir votre Belle Province. 

Grande promo pour un automne
tout en road trip
Telle la photosynthèse, tout ralentit à l’automne et la meilleure façon d’en profiter, c’est de ne pas se presser et prendre le temps de s’arrêter pour mieux l’admirer.

Peu importe là où votre inspiration vous mène, nos campervans sont prêts à vous y rendre. De cette façon-là, aucune presse : on roule, on bouge, on s’étend et l’on recommence le lendemain.  
Code promo : lescouleurs2020
10 % de rabais*

entre le 15 septembre et le 12 octobre

*10% de rabais sur le total de votre réservation, avant taxes, entre le 15 septembre et le 12 octobre, selon les disponibilités. Location de 3 jours minimum avec un départ en semaine. Cette offre ne s’applique pas pour les départs des samedi et dimanche. Le rabais s’applique aux véhicules suivants : Natashquan, Adirondack, Chicoutimi, Mékinac, Kénogami, Manitou et Coaticook.

Bon road trip !

Partager ceci:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *